DOI: https://doi.org/10.15581/008.34.2.501-24

L’évolution des matrices proverbiales averbales en français: "Jeux de mains, jeux de vilains"

 -Amalia Rodríguez Somolinos


Texto completo:     PDF (Français (France)) (40)   
         Ver en DADUN


Resumen

 886
Ce travail se propose d’analyser les proverbes averbaux, ainsi que leur évolution, du français médiéval au français moderne. Ont été analysés trois recueils de proverbes: pour le français médiéval, Morawski (1925), pour le français préclassique Gilles de Noyer (1558), pour le français moderne Delacourt (1996), complété par d’autres sources. Les proverbes averbaux établissent une relation binaire de type paratactique. Au départ, la plupart d’entre eux correspondent à des phrases prépositionnelles à deux termes entre lesquels est établie une corrélation: par exemple en français médiéval D’autrui cuir large corroie, A mal chat mal rat, Por un perdu deus retrovez, Après grant guerre grant paix. Les phrases averbales proverbiales présentent un nombre réduit de moules syntaxiques ou matrices lexicales (voir Anscombre 2011). Nous avons établi en tout pour le français médiéval 13 matrices lexicales, qui peuvent être groupées en quatre grandes catégories: A. GPrép GN De fol home fol sunge, A mal chat mal rat; B. GN1 GN2 Nature reverture; C. GN GPrép Fort contre fort; D. [ØN1] que [ØN2] Villain que villain. En français médiéval les matrices les plus fréquentes sont 1 De [GN1] [GN2] De grant courroux grant amitié, 51 occurrences, et 2 A [GN1] [GN2] A bon cheval bon gué, 28 occ. L’évolution des matrices lexicales est déjà visible en français préclassique chez Gilles de Noyer. En français moderne la plupart des matrices médiévales ont disparu. La matrice 1 De [GN1] [GN2] n’existe plus, alors que la matrice 2 A [GN1] [GN2] subsiste avec 8 occ. Aux grands maux, les grands remèdes. La matrice de loin la plus productive aujourd’hui (45 occ.) est GN1 GN2 Tout nouveau, tout beau, Pas de nouvelles, bonnes nouvelles. Notre hypothèse est que cette évolution est en rapport avec la structure informationnelle en thème + rhème de ces énoncés.

Palabras clave

Proverbes; Diachronie; Français médiéval; Matrices lexicales; Énoncés averbaux


Autores

Amalia Rodríguez Somolinos e-mail (Inicie sesión)

Referencias

Anscombre, Jean-Claude. “Figement, idiomaticité et matrices lexicales”. Le Figement linguistique: la parole entravée. Eds. Jean-Claude Anscombre et Salah Mejri. Paris: Champion, 2011. 17-40.

Anscombre, Jean-Claude. “Pour une théorie linguistique du phénomène parémique”. La Parole exemplaire. Eds. Jean-Claude Anscombre, Bernard Darbord et Alexandra Oddo. Paris: Armand Colin, 2012a. 21-39.

Anscombre, Jean-Claude. “Matrices rythmiques et parémies”. La Parole exemplaire. Eds. Jean-Claude Anscombre, Bernard Darbord et Alexandra Oddo. Paris: Armand Colin, 2012b. 147-58.

Anscombre, Jean-Claude. “Les routines formulaires: problèmes de définition et de classification”. Fraseología, didáctica y traducción. Ed. Pedro Mogorrón. Berne: Peter Lang, 2015. 15-36.

Anscombre, Jean-Claude. “Le concept de figement sous l’angle de la parémiologie: vulgates et réalités”. Information Grammaticale 153 (2017): 44-52.

Anscombre, Jean-Claude, Bernard Darbord et Alexandra Oddo, eds. La Parole exemplaire. Paris: Armand Colin, 2012.

Benveniste, Émile. “La phrase nominale”. Problèmes de linguistique générale. Vol. 1. Paris: Gallimard, 1966. 151-67.

Buridant, Claude. Grammaire nouvelle de l’ancien français. Paris: Sedes, 2000.

Buridant, Claude. “La substantivation de l’infinitif en ancien français: aperçu et perspectives”. Langue française 147 (2005): 98-120.

Combettes, Bernard y Roberte Tomassone. “Marqueurs de généricité et ordre des mots: article défini et déterminant zéro en moyen français”. Ed.

Georges Kleiber. Rencontre(s) avec la généricité. Recherches linguistiques 12. Paris: Klincksieck, 1987. 9-32. Cresti, Emanuela. “Gli enunciati nominali”. Italica Matritensia (Atti del IV Convegno Internazionale SILFI). Ed. M.ª Teresa Navarro Salazar. Pisa: Cesati, 1998. 171-91.

D’Andrea, Giulia. “Sur le rôle de la répétition dans les proverbes”. Cahiers du Centre d’Études Métriques 5 (2007): 119-29.

Delofeu, Henri-José. “Lontan degli occhi lontan dal cuore: les énoncés non verbaux sont des énoncés comme les autres”. Le Sens et la mesure: de la pragmatique à la métrique: Hommages à Benoît de Cornulier. Ed. Jean Louis Aroui. Paris: Champion, 2003. 171-93.

Gómez-Jordana Ferary, Sonia. “Les moules proverbiaux en français contemporain”. La Parole exemplaire. Eds. Jean-Claude Anscombre, Bernard Darbord et Alexandra Oddo. Paris: Armand Colin, 2012. 114-32.

Marcon, Mario. “Les rythmes lexico-syntaxiques des parémies: La place du verbe”. Repères DoRiF 6 –Recherches sur la syntaxe verbale en français et en italien. Hommage à Claire Blanche– Benveniste, DoRiF Università, Roma mars 2015. 22 de agosto de 2016. www.dorif.it/ezine/ezine_articles.php?id=189

Martin, Philippe. “Intonation, rythme et eurythmie de locutions et proverbes français”. La Parole exemplaire. Eds. Jean-Claude Anscombre, Bernard Darbord et Alexandra Oddo. Paris: Armand Colin, 2012. 159-69.

Martin, Philippe. “Phrase autonome et intonation autonome”. La Phrase autonome: Théorie et manifestations. Eds. Jean-Claude Anscombre, Bernard Darbord, Alexandra Oddo et César García de Lucas. Berne: Peter Lang, 2016. 33-43.

Moignet, Gérard. Grammaire de l’ancien français. Paris: Klincksieck, 1976.

Rodríguez Somolinos, Amalia. “Les énoncés non verbaux en ancien français”. La Phrase autonome: Théorie et manifestations. Eds. Jean-Claude Anscombre, Bernard Darbord, Alexandra Oddo et César García de Lucas. Berne: Peter Lang, 2016. 201-18.


Métricas





Search GoogleScholar



















Licencia de Creative Commons
Rilce. Revista de Filología Hispánica se publica bajo una licencia Creative Commons Reconocimiento-NoComercial-SinObraDerivada 4.0.